UCL logo

UCL Discovery

UCL home » Library Services » Electronic resources » UCL Discovery

Les rêveries de la fécondité: la terre, l'eau et la femme

Doja, A; (1994) Les rêveries de la fécondité: la terre, l'eau et la femme. Cahiers Balkaniques , 20 119 - 132.

Full text not available from this repository.

Abstract

Essai sur les rites de fécondité. La terre est toujours et partout dans le Sud-Est européen l'objet d'une sorte de culte. Elle est considérée non seulement comme nourricière et source de tous les biens, mais aussi comme capable de guérir et de donner la vie comme elle fait naître toute plante. D'où l'importance des rites agraires dans ces régions, et cela depuis la Grèce antique. Chez les Slaves du Sud, on célébrait les semailles, promesses de récoltes, tout autant que les moissons. Chez les Roumains, la première et la dernière gerbe et partout dans le Sud-Est européen, le temps des récoltes est l'occasion de fastueuses réjouissances. Chez les Albanais s'y ajoutent des rites liés à la croyance de la puissance fécondatrice de la terre. Le champ sémantique du symbolisme général a effectivement couvert avant tout la terre, ses aspects multiples et ses associations affectives. Le symbolisme de la terre embrasse toute la tradition pratique et tout le cercle des désirs et des rêveries de l'homme, depuis la fécondité jusqu'à la continuité des générations. Toute interrogation sur l'origine de la vie y renvoie. Réserve d'âmes, mûrissoir des espèces, réceptacle des corps que la vie vient de quitter, la terre conserve et transforme, ébauche et parfait, en manifestant toujours une tendance de polarisation autour d'une duplicité de valeurs antagonistes.

Type:Article
Title:Les rêveries de la fécondité: la terre, l'eau et la femme
Additional information:Les rêveries de la fécondité: la terre, l'eau et la femme
UCL classification:UCL > School of Arts and Social Sciences > Faculty of Social and Historical Sciences > Anthropology

Archive Staff Only: edit this record